z Cuisson au bois automne 2015 | Svein Jensen Ceramiste >

Cuisson au bois automne 2015

flammes

Cet automne 2015, j’ai fait une cuisson au bois et j’ai choisi l’occasion de la manifestation « Grands feux » organisée par l’association des céramistes de La Borne. En effet quatorze fours à bois ont cuit du 18 au 25 octobre à La Borne et aux environs. Quelques amis et toute une équipe de cuiseurs sont venus me donner un coup de main. Certains étaient des céramistes venus de ma Norvège natale : Gunnar Thorsen et Oyvind Tingleff, qui a fait plein de photos que vous allez voir sur la page du site. D’autres étaient venus de France, de Hollande et d’Italie. En tout nous étions une douzaine à nous relayer toutes les six ou huit heures, jour et nuit pendant trois jours et trois nuits.

Le bassinage (pour bien sécher les pièces et le four à deux cents degrés) a duré deux jours avant la cuisson proprement dite. J’ai commencé la cuisson mercredi 21 le matin et le soir à minuit, le four avait dépassé six cents degrés. C’est Prosper qui a alimenté le four toute la nuit avec l’aide de deux cuiseuses (Prosper préfère travailler avec les femmes). Au matin le four atteignait neuf cent degrés. A partir de ce moment les choses sérieuses ont commencé. Il a fallu alimenter l’alandier avec de la charbonnette, puis du bois fendu pour obtenir une combustion plus vive et monter en température. L’après midi, la température du four était de mille deux cents degrés. Au fur et à mesure, il a fallu alimenter les alandiers relais situés le long du four sur les deux côtés. La suite de la montée en température pour atteindre mille trois cents degrés demande des efforts et de la constance. Le but a été atteint le troisième jour et ça a duré la journée. Il ne fallait pas se relâcher…

J’ai arrêté la cuisson au milieu de la nuit du vendredi au samedi.

Huit jours après, le four était presque froid et j’ai pu défourner plus à l’aise.

> Cliquez sur les vignettes pour voir les photos d’Oyvind en grand.


Photo Oyvind Tingleff.